Ultra Trail Atlas Toubkal au fil des kilomètres.
 
Jeudi 02 octobre 2014

105 km - 6500 m D+

Pas moins de 9 cols (tizi) dont 4 à 3660 m et plus, (Tizi n'Tarahate à 3456 m).


Après un départ débonnaire sur 8 km de piste montante (450 D+), vous cheminerez sur un "faux plat" en crête, à travers un panorama à couper le souffle : soleil levant, sur la vallée qui mène à l’Oukaïmeden et la plaine de Marrakech.

Vous basculerez ensuite dans la vallée où l’oued Ourika prend sa source, pour rentrer en haut pays berbère. 

La première descente se prolonge par la piste (2 km), qui adopte un fort pourcentage. Arrivée à Agouns (1er village), vous foulerez alors votre premier sentier de l’Atlas, à travers un parcours sinueux alertant bosses et creux, vous menant par le fond de vallée au premier PC : Timichi- 20km.

Le parcours, jusqu’ici commun au Trail de l’Oukaïmeden se sépare, et prolonge votre exploration de la vallée à travers une succession de villages.

Le dernier d’entre eux Tadrart, marquera votre retour sur piste pendant 7 km, jusqu’au passage de gué de l’oued Ourika.

Vous attaquerez alors un des secteurs les plus magiques et les plus difficiles, avec une zone de plus de 40 km sur sentier sans la moindre route ni piste.

L’amorce se fait par un sentier à forte déclivité où la "foulée" se fait petite, jusqu’au village de Tamatert. Après un replat de courte durée, vous gravirez le second col de la journée.

Cette clef vous mènera par une courte descente, à l’azib Assaka et son magnifique pont en pierre.

Vous êtes maintenant sur le chemin qui vous permettra d’atteindre le col d’Amenzel et juste derrière le village du même nom, qui est le village le plus reculé du Haut Atlas, isolé mais foisonnant de vie !

Vous remonterez ensuite en toute fond de vallée, jusqu'au pied du col Oumchichka que vous gravirez à travers un sentier qui se dessine dans un pierrier. Ce sera à ce moment de la journée l’effort le plus exigeant.

Au sommet, une nouvelle vallée se dessine, mais ne s’offrira à votre contemplation qu’après quelques centaines de mètres.

Enfin vous retrouverez une alternance de descentes à flancs et dans la pente, et traverserez vos premiers azibs (abris de bergers),  dans une vallée totalement éblouissante.

Après un nouveau passage de gué, vous arriverez au lieu-dit Azib Likemt ou est établi un ravitaillement et le poste médical avancé.

Il sera alors possible de faire un courte pause pour une brève collation, le temps de refaire le plein de liquide. Mais certains préféreront s’établir quelques instants, ou choisiront d’y rester pour quelques heures de sommeil bien méritées.

Quel que soit votre choix, il faudra repartir pour une courte montée progressive afin d’attaquer l’ascension du Tizi n’Tifourhate, qui après une petite redescente vous mènera au pied du géant du jour, le Tizi n’Tarharate (3456m).

Cette ascension sera sans nul doute des plus exigeantes pour votre organisme, comme pour votre moral, d’autant qu’elle se fera de nuit pour la plupart des traileurs courageux.

La satisfaction qui vous envahira à sont point le plus haut, ne devra pas vous faire oublier l’impressionnante descente technique, qui vous attend derrière (1200D-/4km).

Le passage du Tizi n’Tarharate est sans aucun doute, la plus grosse difficulté de l’UTAT.

Après 5km d’une descente forte extrêmement typée montagne, vous voilà arrivé sur le magnifique et large sentier, principal accès au Jbel Toubkal (4167m). Mais ne vous y trompez pas, vous devez l’emprunter dans le sens de la descente, jusqu’au Cirque d’Around et les premiers signes d’habitations humaines.

Après le passage d’un large lit de rivière, vous vous dirigerez tranquillement vers Imlil, d’abord par une courte piste, puis à travers un sentier qui cheminera rapidement sous d’épais noyers et vous mènera au centre du village.

Premier contact avec le goudron, durant 1km pour atteindre le PC.

Qu’il sera bienvenu ce ravitaillement avec sa soupe énergétique harira et son thé à la menthe !

Là aussi, le staf médical s’enquerra de votre état avant de vous laisser repartir.

Là aussi, vous pourrez y  dormir…

88,5 km dans les jambes et si vous êtes arrivé avant le vendredi 3 octobre 10h, alors vous aurez le choix de repartir à pied ou par la navette qui vous conduira à l’Oukaïmeden.

La suite du parcours se prolonge dans la vallèe, sur un sentier en bord de rivière jusqu’au village d’Aguersioual qui marque de début de l’ascension de l’avant dernier col qui culmine à près de 2 200m.

Nouvelle vallée, nouvelle rivière, nouveau village Amskere. Après une courte descente facile et une petite remontée à travers les noyers et les rues du village.

Dernier PC et dernière difficulté : l’ascension vers l’Oukaïmeden !

Changement d’ambiance total, vous évoluerez sur une terre rouge en fort contraste avec le vert des genévriers thurifères épars.

Un faux col de franchi, un petit relief à contourner et voilà en visuel le dernier col à atteindre : le Tizi Oukaïmeden.

C’est alors que votre dernière montée s’entame, au milieu de ces troncs magnifiquement torturés, pas à pas, car c’est de marches dont il s’agit, vous vous rapprocherez de l’objectif.

Ne vous effrayé pas de le voir disparaître, cela ne dure qu’un temps, il réapparaîtra encore plus beau avec ces drapeaux rouge et vert qui battent au grè du vent. Au bout de ce pierrier à flanc vous serez arrivé et de là, pourrez savourer la vue du campement, point de départ de cette boucle  magnifique.

Il ne vous reste plus qu’à choisir le rythme par lequel vous désirez terminer votre exploit. 1 kilomètre de joie et de satisfaction.

Vous êtes arrivé !

This content comes from a hidden element on this page.